Slideshow Image 1 Slideshow Image 2 Slideshow Image 3 Slideshow Image 4 Slideshow Image 5 Slideshow Image 6

Le Dojo Zen de Lille a été créé en 1973. Il fonctionne en association loi 1901 sous la responsabilité de membres engagés dans cette pratique. Il est relié à l’Association Zen Internationale (AZI) par une charte et par un Maître « référent » qui fait partie de la direction spirituelle de l’AZI.

L’AZI est elle-même membre de l’Union Bouddhiste de France (UBF), fédération qui regroupe les différentes écoles du bouddhisme en France et les représente devant les autorités publiques. L’UBF organise notamment les émissions télévisées sur le bouddhisme sur France 2 le dimanche matin (Sagesses Bouddhistes).

Au sein du bouddhisme français, le Dojo Zen de Lille entend représenter à Lille le Zen Soto dans la tradition des maîtres Kodo Sawaki et Taisen Deshimaru. Ces deux moines japonais insistaient sur la pratique de la méditation, qui est l’essence du zen.

La pratique du zen repose sur la pratique de la méditation. La méditation zen (zazen) se pratique, en règle générale, assis, les jambes croisées, le dos bien droit. Mais elle est accessible à toutes et tous, quelle que soit la souplesse de leurs articulations, quels que soient leurs handicaps physiques : il est possible de pratiquer zazen sans croiser les jambes.

Si zazen est le cœur du zen, sa pratique ne se limite pas à la méditation. Parmi toutes les écoles bouddhistes, le zen est peut-être celle qui accorde le plus d’importance au travail manuel (samu) de la vie quotidienne : entretien des locaux, cuisine, couture, etc. Selon leurs possibilités, les pratiquants participent à ce travail collectif. C’est aussi ça la pratique du zen.

Régulièrement, depuis l’époque du Bouddha, ses disciples se réunissaient en « retraites ». Le zen a repris cette tradition sous le terme de « sesshin ». Il s’agit d’une pratique plus intensive du zen se déroulant sur plusieurs jours. Sesshin signifie « toucher son propre esprit ». Ouverte aux débutants comme aux anciens, cette période permet d’approfondir la pratique dans chacun des actes de la vie quotidienne et de s’harmoniser avec les autres.

Zazen Initiation Zazen Zazen
Dojo de Lille 69, Rue Coustou 59000 Lille-Hellemmes, Metro : Marbrerie, Tél : 03.20.33.90.02
Plan@ Contact
Lundi---19H
Mardi----
Mercredi7H--19H30
Jeudi---20H30
Vendredi- --19H
Samedi8H3016H3017H15
Dimanche8H30--18H30

Tous les samedis après-midi à 17h15, est proposée une séance "d’initiation". Cette séance ne diffère pas de celles des autres jours mais nous avons plus particulièrement le temps d'accueillir les nouveaux. Ceux-ci doivent venir vers 16h15-16h30 afin que nous leur montrions comment s’asseoir et comment se déplacer dans le dojo. Nous prenons soin de « plonger » immédiatement le nouveau venu dans la posture de méditation, nous attachant à lui en faire expérimenter les points essentiels. A l’issue de cette première séance, nous répondons à ses questions éventuelles autour d’un thé.

Venez au dojo avec des vêtements qui mettent le corps à l’aise : il est difficile et inconfortable de pratiquer zazen engoncé dans un jean étroit. Privilégiez des vêtements de coton amples, souples et de couleur sombre.

Dans le zen, l’esprit du débutant, shoshin en japonais, est extrêmement important. Chacun est invité à cultiver son «esprit de débutant». C’est pourquoi le nouveau venu dans un dojo est accueilli dans une dynamique spirituelle à laquelle il contribue également.

Qu’est ce que ça t’apporte, le zen ?
On nous pose très souvent cette question. Il est très difficile d’y répondre car le zen n’ « apporte » pas quelque chose à
« quelqu’un ». Au début, nous venons les uns et les autres avec un objectif personnel : trouver le calme, être plus serein, se faire des amis… Au bout de quelques mois de pratique, on constate que les questions ne se posent plus comme ça…

Le zen est-il une thérapeutique ?
Non, le zen n’est pas une thérapeutique, ni physique, ni mentale. C’est une voie spirituelle. Si le corps et l’esprit changent au fil des années, c’est un effet « collatéral » de la pratique de la méditation, ce n’en est pas le but. Car de but, il n’y en a pas. Le zen est une voie, non pas sans issue, mais sans but, sans objectif personnel, même pas celui d’atteindre l’Eveil.

Est-ce que je peux pratiquer la méditation alors que je ne suis pas souple du tout ?
Absolument. Zazen n'est pas facile, même quand on est souple. Mais ce n’est pas difficile non plus (il y a beaucoup de contradictions comme ça dans l’enseignement du zen). Au dojo zen de Lille, nous avons toujours accordé une attention particulière à l’accueil de toutes et tous, quel que soit l’état de leurs articulations. Le dojo est aménagé de telle sorte que celles et ceux qui ne peuvent pas croiser les jambes par exemple, puissent pratiquer tout de même.

Qu’est-ce qui me dit que vous n’êtes pas une secte ?
Le bouddhisme en général, et le bouddhisme zen en particulier, sont des spiritualités reconnues en France et en Europe. Le dojo Zen de Lille est rattaché à l’Association Zen Internationale, elle-même membre de l’Union Bouddhiste de France (UBF), fédération qui regroupe les différentes écoles du bouddhisme en France et les représente devant les autorités publiques.

Quelle est l’autorité dans un dojo ?
Sur le plan juridique, le dojo est une association loi 1901, avec un Président et un bureau régulièrement élu. Sur le plan spirituel, malgré des engagements plus ou moins profonds des uns et des autres dans le zen, il ne peut être question d'une autorité autre que celle consentie par le pratiquant et qui provient de sa propre expérience.